le ronflement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le ronflement

Message par Meys le Ven 22 Oct - 14:45

je parle pas du syndrome pathologique le syndrome d'apnée de sommeil mais simplement du ronflement qui est un handicap SOCIAL !!! y'a t'il des solutions ?

Meys
Bon lecteur
Bon lecteur

Féminin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le ronflement

Message par onyx500 le Ven 22 Oct - 15:18

Bonjour ines, il existe plusieurs méthodes de prise en charge du ronflement simple (en dehors du SAS):
Traitement du ronflement simple
Le traitement est réalisé à des fins sociales. Plusieurs modalités thérapeutiques peuvent être proposées.
Mesures hygiénodiététiques
Elles peuvent être proposées en première intention. La perte de poids, en cas d’obésité, est généralement difficile à obtenir. La diminution de la consommation tabagique, alcoolique (plus particulièrement le soir), la suppression d’anxiolytiques ou de certains somnifères peuvent s’avérer efficaces. Si le sujet présente un ronflement en décubitus dorsal, on pourra proposer de coudre une balle de tennis dans la doublure de la veste de pyjama.
Traitement symptomatique
En cas de ronflement lors d’une rhinite saisonnière, la prescription de vasoconstricteurs nasaux et d’antihistaminiques peut être efficace. Les
écarteurs narinaires peuvent, dans certains cas, être employés avec succès.
Traitement de réduction tissulaire ou de rigidification du voile du palais:
En cas d’échec de ces différents traitements, ou en cas de refus, un geste de réduction tissulaire par laser ou par chirurgie peut être proposé par un
oto-rhino-laryngologiste.
1) Laser
Il a l’avantage d’être pratiqué en ambulatoire, sous anesthésie locale. Il peut traiter les excès de volume des cornets inférieurs et des tissus oropharyngés en réduisant leur volume et en provoquant une cicatrice rétractile rigidifiant les tissus. Il est efficace dans plus de 80% des cas.
Cependant, il nécessite généralement deux à trois séances. Les douleurs en postopératoire sont intenses. Il ne peut, en outre, traiter les déviations septales.
2) Traitement chirurgical
Il est pratiqué sous anesthésie générale. Il nécessite 1 ou 2 jours d’hospitalisation. Il réduit les excès de volume tissulaire oropharyngé
(uvulo-pharyngo-palatoplastie [UPPP] ou pharyngotomie, avec ou sans amygdalectomie), résèque les cornets inférieurs et corrige les
déviations septales. La douleur en postopératoire immédiat est parfois importante. Les résultats sont comparables à ceux du laser.
De nouveaux traitements sont également
employés en cas de refus des gestes décrits ci-dessus : la prothèse dentaire et la radiofréquence.
3) Prothèses dentaires
Classiquement utilisées, elles peuvent être de deux types : de propulsion mandibulaire ou de rétention linguale. Le principe, dans le premier type de prothèse, est de propulser la mandibule, donc la langue, et de mettre en tension le voile (par l’intermédiaire d’un muscle commun à la langue et au voile du palais), empêchant toute vibration de ces différents éléments. Cette technique donne de bons résultats. Les avantages de cette prothèse
sont l’amovibilité et l’absence de tout geste chirurgical. Les désavantages sont l’obligation de port, toutes les nuits, toute la vie, et l’apparition de
pathologies dentogingivales et de l’articulation temporomandibulaire.
Le principe du deuxième type de prothèse est de retenir la langue dans un petit habitacle et donc de prévenir une chute en arrière de la langue et du voile du palais. Les résultats, les avantages et les désavantages de cette prothèse sont identiques à la prothèse mandibulaire, sauf qu’elle n’induit pas de pathologies dentogingivales ou articulaires.
4) Radiofréquence
C’est une technique très récente. Elle consiste à provoquer une cicatrisation rétractile des tissus vélaires sous-muqueux. Le traitement est réalisé en
ambulatoire sous anesthésie locale. La douleur est minimale et les premiers résultats sont excellents. Il reste cependant à déterminer sur le long terme les résultats de cette technique pratiquée pour l’instant uniquement dans quelques centres français.

onyx500
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 1059
Localisation : Tunisie
Date d'inscription : 27/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4shared.com/account/home.jsp#dir=YojyXuxm

Revenir en haut Aller en bas

Re: le ronflement

Message par Meys le Ven 22 Oct - 15:59

euuf c compliqué ca ! evidemment pour la patiente dont je vous ai parlé les moyens simples sont inefficaces ..merci onyx

Meys
Bon lecteur
Bon lecteur

Féminin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le ronflement

Message par onyx500 le Ven 22 Oct - 16:06

Je me rappelle que pendant mon stage d ORL, un de mes maitres m a dit que la résection du voile du palais ( qui participe beaucoup à la vibration sonore) ainsi que la résection des cornets nasaux inférieurs donne de trés bons résultats.

onyx500
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 1059
Localisation : Tunisie
Date d'inscription : 27/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4shared.com/account/home.jsp#dir=YojyXuxm

Revenir en haut Aller en bas

Re: le ronflement

Message par Meys le Ven 22 Oct - 16:46

sur ces bases j vais essayer de trouver une solution parce que c vraiment un handicap SOCIAL , merci cher onyx.

Meys
Bon lecteur
Bon lecteur

Féminin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le ronflement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum