Les citations de la psychanalyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les citations de la psychanalyse

Message par Invité le Mar 26 Oct - 16:03

Les citations de la psychanalyse:

Freud :

Le rêve est le gardien du sommeil.

Le diable est encore le meilleur subterfuge pour disculper Dieu.

La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions.

L'origine des névroses est à chercher dans des traumatismes apparus durant l'enfance.

L'éducation doit chercher sa voie entre le Scylla du laissez-faire et le Charybde de l'interdiction.

Il existe infiniment plus d'hommes qui acceptent la civilisation en hypocrites que d'hommes vraiment et réellement civilisés.

De quelque manière qu'on s'y prenne on s'y prend toujours mal.

Le rêve est la satisfaction d'un désir.

Les femmes, peu aptes à la sublimation, souffrent d'un trop-plein de libido.

Des pensées surgissent subitement dont on ne sait d'où elles viennent: on n'est pas capable non plus de les chasser.

Une fête est un excès permis, voire ordonné.

L'inconscient s'exprime à l'infinitif.

On ne devient pas pervers, on le demeure.

Faute de pouvoir voir clair, nous voulons, à tout le moins, voir clairement les obscurités.

Les qualités de l'objet sexuel, nous les nommerons: excitantes.

Les femmes, c'est le continent noir.

Autrui joue toujours dans la vie de l'individu le rôle d'un modèle, d'un objet, d'un associé ou d'un adversaire.

Après trente ans passés à étudier la psychologie féminine, je n'ai toujours pas trouvé de réponse à la grande question: Que veulent-elles au juste ?

L'activité sexuelle s'est d'abord étayée sur une fonction servant à conserver la vie, dont elle s'est rendue indépendante.

La liberté individuelle n'est nullement un produit culturel.

Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte.

Au fond, personne ne croit à sa propre mort, et dans son inconscient, chacun est persuadé de son immortalité.

Ce qui caractérise toutes les perversions, c'est qu'elles méconnaissent le but essentiel de la sexualité, c'est-à-dire la procréation.

La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté.

Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées.

L'humour ne se résigne pas, il défie.

Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose.

Quand on m'attaque, je peux me défendre; mais devant les louanges, je suis sans défense.

L'accumulation met fin à l'impression de hasard.

Notre conscience, loin d'être le juge implacable dont parlent les moralistes, est, par ses origines, de «l'angoisse sociale» et rien de plus.

L'auto-analyse est réellement impossible... S'il en était autrement, il n'y aurait pas de maladie.

Parfois, un cigare n'est rien d'autre qu'un cigare.

La grande question ... à laquelle je n'ai pas été capable de répondre ... est: - «Que veut la femme?»

Chaque rêve qui réussit est un accomplissement du désir de dormir.

L'homme énergique et qui réussit, c'est celui qui parvient à transformer en réalités les fantaisies du désir.

Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort !

Si l'humanité était capable de s'instruire par l'observation directe des enfants, j'aurais pu m'épargner la peine d'écrire ce livre.

On a beau rêver de boissons: quand on a réellement soif, il faut se réveiller pour boire.

L'humour a non seulement quelque chose de libérateur, mais encore quelque chose de sublime et d'élevé.

Quelquefois, un cigare est juste un cigare.

Platon disait que les bons sont ceux qui se contentent de rêver ce que les méchants font en réalité.

Je ne m'intéresse pas du tout à la vie après la mort !

Ne jamais être nés, voilà l'idéal pour les mortels ! Mais à peine si cela arrive à un sur cent mille !

Non, la science n'est pas une illusion. Mais ce serait une illusion de croire que nous puissions trouver ailleurs ce qu'elle ne peut pas nous donner.

Le premier être humain à jeter une insulte, plutôt qu'une pierre est le fondateur de la civilisation.

Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons.

Nous ne savons renoncer à rien. Nous ne savons qu'échanger une chose contre une autre.

Les souvenirs oubliés ne sont pas perdus.

Les grandes choses peuvent se manifester par de petits signes.




Lacan:

Si vous avez compris, vous avez sûrement tort.

Mais est-ce qu'il ne se pourrait pas que le langage ait d'autres effets que de mener les gens par le bout du nez à se reproduire encore, en corps à corps ...

La vie ne songe qu'à se reposer le plus possible en attendant la mort. La vie ne songe qu'à mourir.

La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie.

L'inconscient est le discours de l'autre.

L'amour consiste à offrir quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas.

L'amour c'est donner ce qu'on n'a pas.

Je dis toujours la vérité: pas toute, parce que toute la dire, on n'y arrive pas... Les mots y manquent... C'est même par cet impossible que la vérité ...

Est-ce que vous vous êtes aperçu à quel point il est rare qu'un amour échoue sur les qualités ou les défauts réels de la personne aimée ?

Aimer, c'est essentiellement vouloir être aimé.

L'instinct, c'est la façon dont un organisme a à se dépêtrer aux meilleures fins avec un organe.

La réalité de l'Inconscient, c'est - vérité insoutenable - la réalité sexuelle.

La découverte de l'inconscient ... c'est que la portée du sens déborde infiniment les signes manipulés par l'individu.

L'inconscient est ce chapitre de mon histoire qui est marqué par un blanc ou occupé par un mensonge: c'est le chapitre censuré.

L'objet du désir, au sens commun, est, ou un fantasme qui est en réalité le soutien du désir, ou un leurre.

C'est l'accusé de réception qui est l'essentiel de la communication en tant qu'elle est, non pas significative, mais signifiante.

Ce qu'il faut faire comme homme ou comme femme, l'être humain a toujours à l'apprendre de toutes pièces de l'autre.

... L'angoisse est ce qui ne trompe pas.

C'est le regard de l'autre qui me constitue.

Le savoir est un fantasme qui n'est fait que pour la jouissance.

Le second acte philosophique est de savoir rester à sa place. Le premier est de définir où elle se trouve.

L'imaginaire et le réel sont deux lieux de la vie.

Tout acte manqué est un discours réussi.

La fonction du langage n'est pas d'informer, mais d'évoquer.

La loi et le désir refoulé sont une seule et même chose.

C'est là l'effet pacifiant, apollinien, de la peinture. Quelque chose est donné non point tant au regard qu'à l'oeil, quelque chose qui comporte abandon, ...

Tout est dit, et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il y a des hommes, et qui pensent.

L'amour, c'est offrir à quelqu'un qui n'en veut pas quelque chose que l'on n'a pas.

Voilà la grande erreur de toujours: s'imaginer que les êtres pensent ce qu'ils disent.

Un sujet normal est essentiellement quelqu'un qui se met dans la position de ne pas prendre au sérieux la plus grande part de son discours intérieur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les citations de la psychanalyse

Message par Hiouel le Mar 26 Oct - 21:59

à terme de lire toutes les citations faites par Freud, je finirai surement par développer une schizoparaphrénie bipolaire délirante et psychotique rétrogénique....ne cherchez pas trop, cette maladie n'existe pas, heureusement pour nous!
Merci Manar pour la collection!
D\'accord


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hiouel
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1799
Age : 36
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 18/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.livresdemedecine.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum